Vous êtes ici : Le guide de la Fonction Publique > Statut > Fonctionnaire de catégorie A, B et C : quelles différences ?

Fonctionnaire de catégorie A, B et C : quelles différences ?

Fonctionnaire de catégorie A, B et C : quelles différences ?

La fonction publique est une grande famille de métiers qui regroupe 5,7 millions d’agents en France. Elle se compose de trois grands versants que sont la fonction publique d’État, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière. Au sein de chacune de ces fonctions publiques, les métiers sont classés par catégorie (A, B ou C), ce qui correspond à un certain statut, à un certain niveau hiérarchique, à un certain niveau de rémunération et à un certain niveau de diplôme. Découvrons ces catégories dans le détail au sein de ce dossier.

La classification des fonctionnaires

La fonction publique se décline en trois versants que sont la fonction publique d’État, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière. Chaque agent au sein de ces fonctions publiques appartient à une classe d’emploi qui relève de la catégorie A, B ou C. Ces catégories sont associées à un statut, à un niveau hiérarchique et à un niveau de rémunération et elles sont définies par le niveau d’études attendu pour être recruté.

Pour intégrer la fonction publique, le niveau de diplôme requis pour le concours externe permet d’accéder à l’une ou l’autre de ces catégories. Cependant, il est également possible de rejoindre une catégorie supérieure à ce niveau de diplôme par le biais d’un concours interne, d’un concours de troisième voie, d’une reconnaissance de l’expérience professionnelle (REP) ou d’une équivalence de diplômes (RED).

Les agents de la fonction publique de catégorie A : les métiers de la direction, de la conception et de l’encadrement

La catégorie A des métiers de la fonction publique est la plus élevée.

Le niveau de recrutement de la catégorie A

Pour être recruté en catégorie A au sein de la fonction publique, il faut disposer d’un diplôme minimal de niveau bac +3 (équivalent d’une licence). Toutefois, certains cadres d’emplois nécessitent un niveau de diplôme supérieur.

Les grades de la catégorie A

Au sein de la catégorie A, on distingue quatre niveaux de grades, qui correspondent à un certain niveau hiérarchique, scindés chacun en différents échelons :

  • le grade d’attaché ;
  • le grade d’attaché principal ;
  • le grade de directeur de services ;
  • le grade d’attaché hors classe.

Ces grades regroupent des métiers de la direction, de la conception et de l’encadrement. Il faut savoir que l’ensemble des fonctionnaires de la catégorie A sont considérés comme cadres.

Les effectifs de la catégorie À

Fin 2020, on recensait 5 662 000 agents de la fonction publique (hors contrat aidés), soit 21 % des emplois en France. À fin 2019, on répertorie 3,9 millions de fonctionnaires au sens strict, ce qui exclut les contractuels et les autres agents non titulaires.

La catégorie A représente 36 % des effectifs de la fonction publique, sachant que 55 % d’entre eux appartiennent à la fonction publique d’État (seulement 29 % si l’on ne tient pas compte des enseignants et des militaires), 12 % à la fonction publique territoriale et 37 % à la fonction publique hospitalière.

Exemples de métiers relevant de la catégorie A

La catégorie A de la fonction publique regroupe un ensemble de métiers qui relèvent de l’encadrement, de la direction et de la conception. Voici quelques exemples.

  • Au sein de la fonction publique d’État: les conseillers municipaux d’éducation, les ingénieurs, les inspecteurs du Trésor public, les professeurs agrégés, les professeurs des écoles, les professeurs en collège ou lycée, etc.
  • Au sein de la fonction publique territoriale: les attachés territoriaux, les bibliothécaires, les commissaires de police, les directeurs de services, les ingénieurs territoriaux, les secrétaires de mairie, etc.
  • Au sein de la fonction publique hospitalière: les directeurs d’hôpitaux, les infirmiers et infirmières, les puéricultrices, les sages-femmes, etc.

Par ailleurs, au sein de la catégorie A de la fonction publique, il existe une subdivision non officielle nommée A+. Elle regroupe les postes d’encadrement supérieur et de direction. Par exemple, cela comprend les métiers de directeur d’administration, d’ingénieur, de préfet, de professeur de l’enseignement supérieur, etc.

Les agents de la fonction publique de catégorie B : les métiers d’application

La catégorie B des métiers de la fonction publique est le niveau intermédiaire.

Le niveau de recrutement de la catégorie B

Pour être recruté en catégorie B au sein de la fonction publique, il faut disposer d’un diplôme minimal de niveau bac à bac +2.

Les emplois de la catégorie B sont des fonctions d’application, ce qui correspond à un poste d’encadrant d’une équipe, d’un service ou encore d’un atelier. Il s’agit de métiers d’encadrement intermédiaire.

Les effectifs de la catégorie B

À fin 2019, la catégorie B représente 17 % des effectifs de la fonction publique, sachant que 23 % d’entre eux appartiennent à la fonction publique d’État (35 % si l’on ne tient pas compte des enseignants et des militaires), 12 % à la fonction publique territoriale et 14 % à la fonction publique hospitalière.

Exemples de métiers relevant de la catégorie B

La catégorie B de la fonction publique regroupe un ensemble de métiers qui relèvent de la fonction d’application. Voici quelques exemples.

  • Au sein de la fonction publique d’État: les contrôleurs des douanes, les contrôleurs des impôts, les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, les gardiens de la paix, les greffiers, etc.
  • Au sein de la fonction publique territoriale: les assistants socio-éducatifs, les éducateurs, les éducateurs de jeunes enfants, les techniciens supérieurs, etc.
  • Au sein de la fonction publique hospitalière: les secrétaires médicales, etc.

Les agents de la fonction publique de catégorie C : les métiers d’exécution

La catégorie C des métiers de la fonction publique est la plus basse.

Le niveau de recrutement de la catégorie C

Pour être recruté en catégorie C au sein de la fonction publique, il faut disposer au minimum du brevet, mais aucun diplôme n’est véritablement exigé. Toutefois, certains métiers nécessitent l’obtention de qualifications professionnelles accessibles grâce à un diplôme de niveau BEP ou CAP.

Les effectifs de la catégorie C

À fin 2019, la catégorie C représente 45 % des effectifs de la fonction publique, sachant que 21 % d’entre eux appartiennent à la fonction publique d’État (33 % si l’on ne tient pas compte des enseignants et des militaires), 75 % à la fonction publique territoriale et 48 % à la fonction publique hospitalière.

Exemples de métiers relevant de la catégorie C

La catégorie C de la fonction publique regroupe un ensemble de métiers qui relèvent de l’exécution. Voici quelques exemples.

  • Au sein de la fonction publique d’État: les agents des finances publiques, les gendarmes adjoints volontaires (GAV), les surveillants de l’administration pénitentiaire, etc.
  • Au sein de la fonction publique territoriale: les adjoints administratifs, les adjoints techniques, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM), les éboueurs, les ouvriers paysagistes, etc.
  • Au sein de la fonction publique hospitalière: les aides médico-psychologiques (AMP), les aides-soignantes, etc.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8WjtZc

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires